Mandala

Le Père Noël existe

Enfin quelques vacances pour moi !
Mon travail m’a tellement accaparé que je n’ai rien publié depuis trop longtemps.

Aujourd’hui je m’adresse à tous, enfants et parents, pour vous rappeler une grande vérité, une vérité qu’il m’a fallu annoncer à mon fils quand il a eu 8 ans et qu’il m’a demandé si vraiment le Père Noël existait, car tous ses camarades d’école lui disaient que ce n’était qu’une invention.

Le Père Noël existe vraiment, je vais le prouver en révélant un magnifique secret

Les décoration de Noël

Mais comment est-ce possible ?

On est à une époque où on est capable de se poser de bonnes questions :

  1. Le Père Noël n’a pas le temps de livrer tous les enfants du monde en une nuit.
  2. Il ne peut pas passer par les cheminées.
  3. Quand il n’y a pas de cheminée, comment fait-il ?
  4. Et bien d’autres choses qui semblent impossibles.

Pour le plaisir, je vais tenter de répondre à la première de ces questions, mais cela n’est qu’un exercice visant à vous habituer à regarder plus loin que ce qui peut sembler évident.

Une nuit ne suffit pas

Il faut d’abord considérer que le nuit de Noël dure plus de 24 heures.
Comment est-ce possible ?
Tout simplement parce que la terre tourne sur elle-même et que la nuit de Noël est comme les autres, elle passe de pays en pays au fur et à mesure de la rotation de la terre.
Cela laisse plus de temps au Père Noël pour faire sa distribution, d’autant plus qu’il ne s’occupe pas de tous les enfants.
Il néglige :

  • les enfants des pays qui ne suivent pas les traditions de Noël.
  • Les enfants qui ne sont pas sages.

Malgré tout, cela ne laisse pas le temps à un seul gros bonhomme d’apporter des jouets dans chaque foyer concerné et de prendre le temps d’une petite collation qui va lui faire ingurgiter des milliers de litres de lait et des tonnes de biscuits en un soir.

Comment ferait-il alors ?

Dans les traditions celtes, selon le monde dans lequel on évolue, le temps ne passe pas de la même façon.
Cette vision relative du temps, permet d’imaginer le Père Noël vivant dans un temps décalé, où la nuit de Noël durerait pour lui presque toute une année, lui laissant le temps de visiter tous les foyers et en même temps de préparer tranquillement la future distribution.

Heu… c’est ça qui permet d’affirmer l’existence du Père Noël ?

Non, ce n’était qu’un petit exercice de pensée.
Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps et vous révéler la preuve de l’existence du Père Noël.

L’existence du Père Noël

Le Père Noël est quelqu’un d’extraordinaire :
Il distribue les jouets que les enfants ont demandé, sans se faire remarquer.
Il est d’une générosité absolue, car il donne sans attendre de remerciements.
Il entretient la magie dans le cœur des enfants et la fait revivre dans le cœur des adultes, rendant pour un soir au moins le monde plus merveilleux, sans danger, et en paix.

Ce Père Noël, beaucoup d’entre vous l’ont rencontré : Il a été votre propre père, votre mère ou la personne qui veillait sur vous ce soir là.
Cela est, a été ou sera vous-même avec vos enfants.

Quelle merveille !

En tant que Père Noël, les parents distribuent subrepticement des jouets aux enfants, dans la plus pure expression de générosité qu’on puisse imaginer puisque ils ne diront jamais que ce sont eux qui les ont achetés, emballés et placés en cachette au pied du sapin.
Les enfants ouvrent de grands yeux émerveillés, les plus polis d’entre-eux lèveront les yeux vers le ciel en criant « Merci Père Noël ! ».

Les adultes n’en tireront aucun remerciement, sans rien dire, ils seront payés en retour de la joie qu’ils liront dans les yeux de leurs protégés.

Des millions de pères Noël

Santa Claus, le Père Noël aux États-Unis

Le soir de Noël, ce sont des millions de pères Noël qui se matérialisent dans le cœur des parents.

Inutile donc de faire de savants calculs pour démontrer que le Père Noël ne peut pas s’occuper de tous les enfants durant cette longue nuit.

Le Père Noël s’est démultiplié dans les millions d’adultes qui donnent de la magie, des cadeaux, ou simplement leur présence déguisée pour émerveiller les enfants.

Quelques soient leurs problèmes vécus au cour de l’année, quelque soit l’adversité, ces adultes font une pause, pacifient leur vie pour un soir au moins, et donnent sans chercher de remerciements des cadeaux et le bonheur d’un monde que la magie n’a pas déserté.

Dans les tranchées

Durant la guerre de 1914-1918, des trêves de Noël furent organisées spontanément par les soldats des deux camps.

Durant cette nuit, ils ont mis de côté les horreurs quotidiennes de la guerre pour partager un repas et un peu d’amitié.

Fraternisation de Noël en 1914-1918

Fraternisation de Noël en 1914-1918

Lorsque mon fils m’a écouté lui expliquer cela, il souriait et pleurait en même temps.

Il sait depuis ce temps que la magie existe toujours dans le monde, mais qu’elle n’est pas facile à trouver.

Il sait que le Père Noël n’est pas une personne physique vivant au pôle nord, mais un symbole, une personnalisation de la générosité qui existe depuis si longtemps dans le cœur des humains, et même beaucoup de ceux qui semblent égoïstes se transforment ce jour là.

Ceux qui pensent qu’il est inutile d’être généreux un seul jour par an, ont tort : chaque geste allant vers le bien compte. Le jour où il faudra donner plus, ce sera plus facile pour ceux qui ont donné au moins une fois.

Noël, une tradition pluri-millénaire

Le jour du solstice d’hiver, depuis des temps immémoriaux, les peuples fêtent le rallongement des jours en famille ou entre amis en partageant un repas ou des cadeaux. On trouve des traces de ces pratiques même dans l’Égypte ancienne.

Pour les chrétiens, toute l’histoire de la nativité, avec le périple des rois-mages et leurs cadeaux, est tellement proche des traditions du solstice qu’on ne peut s’étonner que la chrétienté ait retenu cette période pour commémorer la naissance de leur prophète.
Le Noël du 25 décembre remplace les fêtes celtes et nordiques du Jul, roue du solstice qui se fête du 24 décembre au 8 janvier, et permet de célébrer les défunts, mais aussi le renouveau des jours et de la nature dans des réunions où chacun apporte un cadeau ou une bûche de bois pour alimenter le feu. C’est aussi l’occasion dans certains pays de planter un sapin.

On dit que le 25 décembre n’est pas la véritable date de naissance de Jésus, c’est probablement vrai mais n’a aucune importance, ce qui compte c’est le symbole de l’histoire et ce que ce symbole véhicule.
Et puis après tout, si on ne connait pas la date réelle, il y a une chance sur 365 que cette date soit la bonne.

Quand au personnage du Père Noël, on le trouve également depuis fort longtemps, avant le Moyen-Âge, sous forme humaine ou celle d’un lutin ou d’un elfe, celle d’un vieil homme maigre ou gros habillé de blanc, de vert ou de rouge, ou d’un mélange de ces couleurs.
Il apportait récompenses pour les enfants mais aussi pour les adultes vertueux.

Les chrétiens l’ont remplacé par Saint-Nicolas, qui est à l’origine du renouveau et de la large diffusion de la symbolique du Père Noël.
Saint Nicolas est devenu Sinterklaas en hollandais, parlé par certains des colons américains de l’Hudson, puis Santa Claus.

Gravure de Thomas Nast 1880, le Père Noël Coca Cola n'arrive qu'en 1931

Gravure de Thomas Nast 1880, le Père Noël Coca Cola n’arrive qu’en 1931

Coca Cola n’a fait que choisir une des représentation existantes.

Le rouge, symbole de la marque, existait déjà depuis longtemps dans les représentations du Père Noël.

La célèbre boisson en a officialisé un des aspect, mais il ne l’a pas inventé.

Encore une fausse information de notre époque de légendes urbaines, relayée largement et pourtant facile à vérifier.

On peut s’interroger sur les motivations de ceux qui répandent de telles inventions, ainsi que sur la capacité de beaucoup de gens à notre époque, de choisir de croire en ce qui ne peut que leur nuire.

Mais c’est un autre débat.

Même si le personnage existait, le nom de « Père Noël » date de la fin du 19ème siècle. Beaucoup de vrais Père Noël ont existé, le fameux Nicolas de Myre, ou Saint Nicolas qui était réputé pour sa générosité envers les enfants est l’un d’eux. Un riche scandinave aurait tenu ce rôle pendant des années et est peut-être à l’origine de la localisation nordique du Père Noël.

Mais l’immense renommée mondiale actuelle du Père Noël est vraiment due à l’ampleur de sa diffusion depuis les États-Unis où Noël reste une fête majeure, porteuse de symboles et d’une morale tournée vers la paix et la générosité.

Revenons au vrai Père Noël

N’oubliez pas : le Père Noël existe, vous l’avez déjà croisé, vous l’avez déjà abrité dans votre propre cœur, et vous continuerez de développer la magie de Noël.

La vraie magie est celle qui s’oppose à l’entropie.

La vie, le partage, l’amour et la générosité, qui s’expriment sur notre petite planète, au milieu d’un univers immense, froid et hostile, sont magiques en eux-mêmes.

Alors, à Noël, soyez le meilleur Père Noël, soyez magique, et continuez de l’être après Noël.

Comprendre le Père Noël et l’accepter permet de comprendre d’autres mystères de l’humanité, car comme le disait Antoine de Saint-Exupéry :

On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux.

 

Je tenais mon fils de 8 ans contre moi, ses yeux étaient encore humides et une larme avait coulé sur sa joue. Lorsque j’ai fini de parler, il souriait malgré tout en regardant vers un lointain invisible, un avenir sans bonhomme de Noël mais avec un vrai Père Noël et sa magie.

Il a tourné sa petite tête vers moi et il m’a dit :« 
— Papa ? je voudrais savoir encore une chose…
— Oui mon chaton, que veux-tu savoir ?
— Et la p’tite souris des dents, elle n’existe pas non plus ? »

Joyeux Noël à tous.
Bonnes fêtes de fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + 9 =