Mandala

Les trois piliers : la méditation.

Pourquoi commencer par la méditation
qui est le troisième pilier ?

Peut être parce que les bénéfices de la méditation sont immédiats et que c’est à partir de cette constatation que la motivation d’en apprendre plus puis d’adopter une attitude impeccable, viendra naturellement.

La première fois

Lorsque j’étais enfant, mes parents voulaient absolument que je fasse une sieste après le repas de midi.

Moi, je débordais d’énergie et la perspective de rester couché sans être sûr d’arriver à m’endormir ne m’emballait pas du tout. Mais à l’époque, on ne discutait pas.

J’avais bien essayé de partir dans de grandes aventures avec mes ours en peluche, mais ma mère venait régulièrement vérifier si je dormais… Bref, c’était une vraie corvée.

C’est alors que j’eus l’idée d’essayer de jouer avec mon propre esprit. Bien sûr, à l’époque, je ne l’aurais pas formulé ainsi, mais c’était pourtant exactement cela : jouer avec son esprit.

Je me rappelle que la première fois, je me posais des questions sur l’image des rideaux de la chambre qui ne disparaissait pas immédiatement après avoir fermé les paupières. Ce phénomène de persistance rétinienne m’intriguait, et je décidait de garder l’image présente, par la seule force de ma volonté.

Au bout de plusieurs essais, et même de plusieurs siestes, je pus conserver l’image sans qu’elle ne disparaisse. Elle était assez floue et les couleurs n’étaient pas celles des vrais rideaux. Apparemment, cette persistance rétinienne n’était pas très fiable !

Un jour, je décidais non seulement de conserver cette image, mais aussi de la corriger pour qu’elle soit réellement celle des rideaux.

Un résultat stupéfiant

Au bout d’un certain temps, les rideaux m’apparurent soudainement avec une netteté parfaite.

Mais si je commençais à m’en réjouir, l’image redevenait floue.
Je poursuivais donc ma concentration avec plus de force, mais si je forçais trop, l’image tremblotait, comme sur le point de disparaître.

Finalement je réussis à trouver la tension adéquate pour conserver l’image des rideaux avec le maximum de netteté, pendant une durée continue.

Brusquement, ma mère entra dans la chambre… Et brusquement, je fus plongé dans le noir.
L’image avait disparu instantanément, et ma mère me félicitait pour ma sieste :

« — c’est bien mon chéri, tu devais être fatigué, tu as dormi presque deux heures. »

Je n’en revenais pas : pour moi, toute cette « expérience » n’avait pas duré plus d’un quart d’heure.

J’avais l’esprit parfaitement clair, pas du tout comme lorsqu’on se réveille et que des lambeaux de sommeil semblent s’accrocher à nous.

Ce jour là, j’ai vraiment compris que j’avais ouvert une porte sur un monde extraordinaire,
j’en éprouvais une joie indicible,
c’était comme si j’avais appris à voler.

Aigle de l'éveil

Il s’agissait de ma première expérience de méditation, dans le domaine que j’appelle aujourd’hui la concentration.

C’est sur la base de cette expérience que j’ai poursuivi inlassablement la pratique de la méditation.

Bien sûr, d’autres expériences et des rencontres extraordinaires ont amélioré mes connaissances, et diversifié ma pratique.

La fréquentation de maîtres bouddhistes, m’a permis de mettre des noms sur des états et des expériences que je croyais personnelles.

La concentration est à la base de la méditation. Elle en possède toutes les qualités et sans elle, il n’y a pas méditation.
Tout au long des articles de ce site, nous nous initierons, puis nous progresserons dans l’art de la concentration, pour aborder différentes techniques de méditation.

Étapes de base pour la méditation

Dans cette première expérience de méditation, on retrouve toutes les étapes nécessaires à l’obtention d’une concentration impeccable :

  • un environnement calme
  • un objet sur lequel se concentrer
  • une attention sans faille et continue
  • la clarté de l’image mentale

De même, on y trouve les points à éviter :

  • la dispersion, lorsque la pensée dérive sur autre chose, comme le simple fait de se féliciter d’y arriver.
  • la tension, lorsque l’on force son attention au delà de l’effort juste.
  • la distraction, produite ici brutalement par l’apparition de ma mère.

Bénéfices de la méditation

Enfin, les bienfaits immédiats sont la clarté de l’esprit, la sensation de ressentir mieux et plus vite, la sensation de repos.

D’autres bienfaits, perdurant dans le long terme, sont connus par tous les méditants, mais aussi reconnus aujourd’hui par les scientifiques qui ont pu mesurer des modifications définitives dans le fonctionnement du cerveau des méditants.

Ces bienfaits, permettent une plus grande maîtrise de soi, une capacité supérieure au bonheur, et donc une plus grande résistance au stress ainsi que l’élimination de la peur.
De plus, les capacités de concentration et d’attention permettent de développer une meilleure mémoire et d’augmenter les capacités d’apprentissage, que ce soit pour des connaissances intellectuelles ou des savoirs-faire plus techniques, sportifs ou matériels.

Ceux qui ont déjà vécu une expérience méditative, vont pouvoir identifier les différentes étapes nécessaires pour progresser. Les novices quand à eux vont avoir la chance de découvrir un monde intérieur nouveau, riche et toujours disponible.

Nous reviendrons donc bientôt décortiquer tous ces aspects pour nous lancer dans de vrais exercices, mais avant cela, je dois parler des deux autres piliers que sont la connaissance et l’activité.

À très bientôt donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + dix-neuf =